md

 

 

Ouvrons grand  notre porte

Afin que  l’hiver emporte

Nos soucis et nos déceptions

En oubliant toute  raison

 

Eole ou zéphire, dieu du ciel

Déploie grand  tes deux ailes

Chasse tous les marasmes

Et redonne-nous nos fantasmes

 

Ra ou Phébus, de ta langue de feu

Comble enfin tous nos vœux

Caresse nous jusqu’au désir

Sous tes rayons, c’est un plaisir

 

Derrière les nuages, tu es présent

Ne  faits donc pas l’innocent

Si un jour tu es en un ailleurs

Le lendemain tu peux être bonheur

 

Qu’Eros nous prenne par la main

 Et fasse chanter nos lendemains

Qu’avec tous les dieux d’autres temps

Nous puissions dire enfin,..le  printemps