Le ciel est bas et nuageux

L’esprit encore brumeux

Tristes matins solitaires

Celui des jours ordinaires

 

Le ciel est bleu et radieux

Le soleil a l’air heureux

Des bras vous attendent

Et deux corps se tendent

 

On se découvre doucement

L esprit s’’égare un moment

Les mains vont à l aventure

Pour une caresse future

 

Elles sont douces et agiles

Explorant de façon habile

Certains endroits discrets

Dont elles ont le secret

 

Le cœur bat la chamade

Le souffle part en cascade    

Le désir monte avec passion

Du temps on perd la notion

 

Bénis soient ces matins-là