Le gagnant du loto

 Comme tous les jeudis Fernand  allait de bon

 Comme tous les jeudis Fernand  allait de bon matin jouer au loto au bistrot du coin chez                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                 Marius, celui qui parle plus vite ,qu’il ne pense, mais qui sais servir le pastis double ration pour le même prix

Il en profitait pour boire son petit jaune en compagnie d'autres joueurs et rêvait ,  si je gagnais 1000 € et pourquoi pas 10.000 et plus pourquoi pas, ,  quel pied, à moi la belle vie

Et il gagna ................combien, on ne le saura jamais, il avait bien trop peur d'avoir des amis profiteurs, ses sous, il en ferait ce qu'il voudrait, en douce
                                                                                                              
Sur le chemin du marché, avec quelques billets en poche, son bon cœur lui joua des tours il rencontra un pauvre gus avec son chien, il donna 10 € et une boite de canigou

A la messe, pour se mettre bien avec le ciel, il donna 20 € et sa vieille médaille de communion en toc qui pendait à son cou

Dans la rue, il rencontra une belle pitchoun  , belle comme un  jour de soleil , décolleté plongeant, cuissardes-cuir à talon, bref tout pour lui plaire,  s'il vous plait, monsieur, c'est pour les vieux célibataires sans amour

Là,  il mit dans la boite un billet de 50 € et un bouton de culotte. La fille n'en croyait pas ses yeux, le billet, je comprends et vous en remercie, mais le bouton de culotte,

C'est pour que vous me le recousiez le plus rapidement,  je l'ai perdu ce matin.et zézette craint l'air frais

A ce prix se dit elle, je vous le remplacerais par une fermeture éclair, beaucoup plus pratique à ouvrir,   suivez-moi, j'habite dans le coin, je m'appelle Julie

Content de cette aubaine il s'engouffra sous le porche et monta au premier étage. Elle déballa son matériel de couture. Et lui offrit son petit jaune, « elle avait le sens de l'hospitalité «  et se mit à la tâche

La bonne aubaine se dit elle, les célibataires sans amour pourront attendre un peu,  ce brave Fernand je vais lui faire sa fête, Jules sera content de sa Julie

Et elle y mit tout son art,   après la démonstration de la fermeture qui glisse comme un pet sur la toile cirée, encore que….parfois ça coince                                                                                                                           elle lui fit connaitre tous les bienfaits de son art de turluter  à chaud.  Et telle une pro , elle fit ce qu’il fallait faire pour mériter les 50 euros, prix d’ami dit elle..

Et Julo est arrivé,  

Qu'est ce que tu fous avec ma meuf, au moins tu as payé j'espère ici on fait pas crédit


Les travaux de couture ne sont pas gratuits, le prix du fil, la location des ciseaux
Le temps passé, le petit jaune, la prise en mains et l'art de faire de  presque rien , un petit quelque chose, tout cela ça compte


On va te faire un prix d'ami.  25 % de ton loto, tva comprise. Si tu ne les allonges pas, mon   pied fera connaissance avec ton cul.

Fernand, calcula 25%  de son gain, ben, ça faisait pas  trop cher  pour une fermeture neuve,  une gâterie et un petit jaune,

Et comme il avait déjà payé  50 € d'avance  pour voir, et qu'il n'avait gagné que 300 €, (preuve à l'appui ) ça ne faisait pas cher cet extra

Il était malin le Fernand....
*******